PARIS 19.41€ (+0.99%)

Résultats semestriels 2020 : très fort rebond de l’activité et des résultats depuis le mois de juin

Veolia prévoit une augmentation du plan d’économies complémentaires Recover and Adapt de 200 M€ à 250 M€ en 2020, et vise un retour des performances opérationnelles à un niveau équivalent à 2019 au quatrième trimestre1.
 

Antoine Frérot, Président-directeur général du Groupe a déclaré :

Portrait d'Antoine Frérot, PDG de Veolia

« Face à la crise sanitaire qui a frappé l’ensemble des économies au cours du premier semestre, nous avons réagi vite et fort afin d’en limiter les effets sur Veolia. J’ai lancé dès le début de l’épidémie un plan d’adaptation spécifique afin de réduire les dépenses du Groupe de 200 M€ supplémentaires en 2020, plan dont l’objectif est relevé à 250 M€, et les investissements de l’exercice réduits de 500 M€, tout en préservant tous les investissements de croissance. Malgré la crise, nous avons maintenu nos efforts commerciaux. Ainsi, le Groupe a été en mesure d’amortir le choc et de rebondir très rapidement. Après un mois de mai déjà en amélioration, Veolia a enregistré un très fort rebond de son chiffre d’affaires et de ses résultats en juin. Les taux d’utilisation de nos outils industriels ont retrouvé leurs niveaux proches du nominal. Les efforts mis en œuvre et les tendances récentes encourageantes nous permettent de viser un retour des performances opérationnelles du Groupe à un niveau comparable à 2019 au quatrième trimestre. Notre objectif est d’aborder ainsi 2021 en ayant effacé les stigmates de cette crise et de poursuivre la mise en œuvre de notre plan stratégique IMPACT 2023 à un rythme soutenu. »

 

Veolia annonce un chiffre d’affaires de 12 412 M€ au cours du premier semestre 2020 contre 13 324 M€ au cours du S1 2019, en repli de 6,1% à change constant (-6,8% en courant) et -5,6% à périmètre et change constants. Soit -912 M€ de chiffre d’affaires au premier semestre 2020 (vs 2019), mais -88 M€ en juin.

Le Groupe a réalisé un bon début d’exercice jusqu’au début de la crise du COVID courant mars et la mise en place d’un confinement dans de nombreuses géographies.

A périmètre et change constants, le T1 était quasi-stable, à -0,5%. Le T2 a enregistré un repli de 10,8%, avec une amélioration de la tendance en mai, renforcée en juin. Le chiffre d’affaires du mois de juin est ainsi ressorti en repli de -2,7%.

A change constant, les variations enregistrées au cours du semestre ressortent comme suit :

  • En France, l’activité est en retrait de -9,7%. 

  • L’Europe hors France est en baisse de -2,5% : l’Europe Centrale et Orientale progresse de +0,7%. La zone Royaume-Uni/Irlande est en retrait de -5,8%. L’Allemagne a bien résisté, avec un repli de seulement -1,9%. La Scandinavie et les Pays-Bas ont souffert du faible niveau d’activité industrielle et de la baisse des prix des matières recyclées, quand la zone Italie-Espagne-Portugal a été stable (+0,4%). 

  • Le Reste du monde enregistre un repli de -3,7% mais de seulement -1,1% à périmètre et change constants : l’Asie demeure en croissance, à +4,7%. L’Amérique Latine est en croissance de +5,8%, portée par ses activités municipales. L’Amérique du Nord est en légère baisse à périmètre et change constants (-1.6%). La zone Pacifique a également bien résisté, avec un chiffre d’affaires quasi-stable (-0,5%). L’Afrique et le Moyen-Orient sont en légère baisse de -1.0%.
  • Les activités mondiales ont enregistré un repli de 12,5%.

 

L’EBITDA atteint 1 599 M€ contre 2 002 M€ au S1 2019 (-17,3% à périmètre et change constants), soit -403 M€ d’EBITDA au premier semestre 2020 (par rapport à 2019), mais -27 M€ en juin.

131 M€ d’économies ont été réalisées au titre du plan d’efficacité et 120 M€ pour le plan d’économies complémentaires Recover and Adapt.

L’EBIT courant est de 438 M€, contre 857 M€ au premier semestre 2019.

Le résultat net courant part du Groupe atteint 7 M€ contre 352 M€ au S1 2019.

L’endettement financier net est de 11 850 M€, en baisse de 628 M€ comparé au 20 juin 2019.


Perspectives 20201

  • Les objectifs 2020 initialement annoncés en début d’année ont été suspendus du fait de la crise sanitaire.
  • Prenant en compte l’amélioration progressive de nos activités depuis la fin du confinement, notre objectif est un retour des performances opérationnelles à un niveau équivalent à 2019 au T4 2020 et de démarrer l’exercice 2021 en ayant effacé les stigmates de la crise sanitaire.
  • Les choix proposés dans le programme stratégique IMPACT 2023 restent valides. Du fait de la crise sanitaire, leur mise en œuvre est retardée et le déroulement du plan adapté.

Avertissement important

Les évolutions de la crise sanitaire étant difficiles à estimer, nous attirons votre attention sur les « déclarations prospectives » pouvant figurer dans ce communiqué et se rapportant aux incidences de cette crise qui peuvent affecter la performance future de la Société.

 

A change constant (base fin 2019) et en l’absence d’une deuxième vague de crise sanitaire au deuxième semestre 2020
 

PDF
Communiqué de presse : Résultats semestriels 2020, Paris, 30 juillet 2020 (276.69 Ko)