PARIS 19.24€ (-0.39%)

Point sur les mesures prises par veolia pour faire face à la crise du coronavirus et ses conséquences économiques

PDF
Communiqué de presse : Paris, le 1er avril 2020 - Point sur les mesures prises par veolia pour faire face à la crise du coronavirus et ses conséquences économiques (121.15 Ko)

Face à la crise sanitaire à laquelle le monde fait face depuis maintenant plusieurs semaines, Veolia, en tant que fournisseur de services essentiels, partenaire des villes et des entreprises, est totalement mobilisée pour assurer la continuité de ses services tout en protégeant la santé de ses salariés, les deux priorités absolues du Groupe. Au quotidien, nous avons pu compter sur l’engagement, le courage et la mobilisation exemplaire de nos équipes, chaque jour sur le terrain pour fournir les services essentiels aux populations. 

Veolia a également mis en place des plans de continuité d’activités, déclinés par pays, qui visent en priorité à produire et livrer de l’eau potable et assurer l’assainissement des eaux usées ; à maintenir l’activité du traitement des déchets, en particulier la collecte des déchets et les installations de traitement des déchets ; à maintenir ses activités de gestion énergétique, sur ses réseaux de chaleur et pour les sites industriels et tertiaires qui continuent de fonctionner. 

Pour assurer la continuité du service tout en respectant les mesures de confinement, le Groupe a adapté son organisation et son fonctionnement. Ainsi, toutes les fonctions qui peuvent effectuer leur mission à distance grâce aux outils numériques sont aujourd’hui en télétravail. Quand les activités ne peuvent pas s’opérer à distance, le Groupe organise des rotations du personnel associées à une mise en réserve d’une partie des salariés. 

Depuis le début de l’épidémie liée au coronavirus et donc dès le mois de janvier en Asie, Veolia a pris des mesures pour adapter son fonctionnement aux contraintes sanitaires. Compte tenu de la reprise progressive de l’activité en Chine, l’impact négatif lié à la crise en Asie, qui était pris en compte dans les objectifs présentés fin février pour l’exercice 2020, à savoir 1% de l’EBITDA du Groupe, soit une quarantaine de millions d’euros, est confirmé. 

Jusqu’au 12 mars, les activités du Groupe en dehors de l’Asie n’ont pas été affectées par la crise sanitaire. Depuis cette date, la mise en place des mesures publiques consécutive à l’extension de l’épidémie dans les autres géographies du Groupe s’est traduite par un impact plus ou moins sensible sur les activités de Veolia. 

La quasi-totalité des usines du Groupe sont en fonctionnement avec des variations de volumes qui diffèrent selon les métiers.

Les ventes d’eau sont en légère baisse, l’activité de réseaux de chaleur résiste, de même que la collecte et le traitement des déchets municipaux. En revanche, l’activité de déchets industriels et commerciaux est désormais en fort repli du fait de la fermeture obligatoire de très nombreuses entreprises et centres d’activités tertiaires comme les centres commerciaux. Les services sur sites industriels et aux bâtiments sont également pénalisés quand ces sites sont fermés. Enfin, les activités de travaux en France sont en grande partie à l’arrêt, et ralenties hors de France, chez Veolia Water Technologies.

Cette rapide dégradation de la situation a amené le Groupe à mettre en oeuvre des mesures pour l’ensemble de ses opérations afin de minimiser les effets de cette crise sur ses salariés, réduire l’impact sur les résultats et préparer, dès à présent, le rebond d’après-crise.

Les principales mesures visent :

  • le soutien du niveau de vie des salariés du Groupe, avec l’utilisation des systèmes d’aide à la gestion de l’emploi dans les pays où ce type de mesures est proposé, ainsi que des compléments de rémunération apportés par l’entreprise ;

  • le programme d’investissements de 2020, soumis à une sélectivité accrue, tout en préparant notre Groupe au rebond post-crise ;

  • le renforcement du programme de réduction de coûts.

Avec un ratio Dette Nette/EBITDA de 2,66 à fin 2019, la vente de l’activité réseaux de chaleur et de froid aux Etats-Unis fin décembre pour 1,25 milliard de dollars, une trésorerie centralisée de 3,7 milliards d’euros à fin mars, des échéances obligataires très étalées sur les 4 prochaines années et d’importantes lignes de crédit non utilisées, la situation bilantielle du Groupe Veolia est particulièrement solide et permet de traverser cette période sans difficulté de liquidité. A cet égard, Standard & Poor’s vient de confirmer, le 27 mars 2020, la notation BBB du Groupe avec une perspective stable.

Le Conseil d’Administration s’est réuni ce jour. Il a pris les décisions suivantes :

  • La durée de la crise sanitaire et son impact sur l’économie mondiale n’étant pas encore connus, les conséquences et impacts précis sur l’activité et les résultats restent, à ce stade, difficiles à évaluer. Dès lors, les perspectives annoncées pour l’exercice 2020 sont suspendues. Le Groupe Veolia présentera les impacts affinés au cours de ses prochaines publications.

  • L’Assemblée Générale est maintenue au 22 avril. Elle se tiendra à huis clos, afin de respecter les contraintes sanitaires strictes mises en place par la France, et les votes auront lieu uniquement par correspondance ou par Internet. Elle fait l’objet d’un communiqué de presse complémentaire.

  • Compte tenu des circonstances exceptionnelles et afin de préserver, dans un esprit de solidarité partagée, les intérêts de l’ensemble des parties prenantes du Groupe, il sera proposé au vote de l’Assemblée Générale, le versement d’un dividende de 0,50€ en numéraire.

Antoine Frérot, Président-directeur général de Veolia, déclare : “ Nos services - eau, déchets, énergie - sont essentiels, et à ce titre, nous avons une responsabilité fondamentale envers les populations. Dans cette période, notre mission est fondamentale, car les attentes sont encore plus grandes. Notre mobilisation est totale. Veolia a tout mis en oeuvre pour assurer la protection de ses salariés et est très fière de cette mobilisation qui nous permet chaque jour d’assurer les services essentiels que nous délivrons à nos clients et aux citoyens, partout dans le monde.”


Le groupe Veolia est la référence mondiale de la gestion optimisée des ressources. Présent sur les cinq continents avec près de 179 000 salariés, le Groupe conçoit et déploie des solutions pour la gestion de l’eau, des déchets et de l’énergie, qui participent au développement durable des villes et des industries. Au travers de ses trois activités complémentaires, Veolia contribue à développer l’accès aux ressources, à préserver les ressources disponibles et à les renouveler. En 2019, le groupe Veolia a servi 98 millions d’habitants en eau potable et 67 millions en assainissement, produit près de 45 millions de mégawattheures et valorisé 50 millions de tonnes de déchets. Veolia Environnement (Paris Euronext : VIE) a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires consolidé de 27,189 milliards d’euros. www.veolia.com 

 

Avertissement important 
Veolia Environnement est une société cotée à Euronext Paris et le présent communiqué de presse contient des « déclarations prospectives » (forward-looking statements) au sens des dispositions du U.S. Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces déclarations ne sont pas des garanties quant à la performance future de la Société. Les résultats effectifs peuvent être très différents des déclarations prospectives en raison d’un certain nombre de risques et d’incertitudes, dont la plupart sont hors de notre contrôle, et notamment : les risques liés au développement des activités de Veolia Environnement dans des secteurs très concurrentiels qui nécessitent d'importantes ressources humaines et financières, le risque que des changements dans le prix de l'énergie et le niveau des taxes puissent réduire les bénéfices de Veolia Environnement, le risque que les autorités publiques puissent résilier ou modifier certains des contrats conclus avec Veolia Environnement, le risque que les acquisitions ne produisent pas les bénéfices que Veolia Environnement espère réaliser, les risques liés aux termes et conditions figurant habituellement dans les accords de cession, le risque que le respect des lois environnementales puisse devenir encore plus coûteux à l'avenir, le risque que des fluctuations des taux de change aient une influence négative sur la situation financière de Veolia Environnement telle que reflétée dans ses états financiers avec pour résultat une baisse du cours des actions de Veolia Environnement, le risque que Veolia Environnement puisse voir sa responsabilité environnementale engagée en raison de ses activités passée, présentes et futures, de même que les autres risques décrits dans les documents déposés par Veolia Environnement auprès de l’Autorité des Marchés Financiers. Veolia Environnement n’a pas l’obligation ni ne prend l’engagement de mettre à jour ou réviser les déclarations prospectives. Les investisseurs et les détenteurs de valeurs mobilières peuvent obtenir gratuitement auprès de Veolia Environnement (www.veolia.com) copie des documents déposés par Veolia Environnement auprès de l’Autorité des Marchés Financiers.

Ce communiqué de presse contient des indicateurs non strictement comptables (« non GAAP »). Ces indicateurs non GAAP pourraient être définis différemment des indicateurs similaires publiés par d’autres groupes, et ne doivent pas se substituer aux indicateurs préparés en conformité avec les normes IFRS.


Contacts

Relations presse Groupe
Laurent Obadia - Sandrine Guendoul
Tel.+ 33 06 25 09 14 25
[email protected]

 

Analystes & Investisseurs
Ronald Wasylec - Ariane de Lamaze
Tel. + 33 1 85 57 84 76 / 84 80
[email protected]